Arrivera en Espagne en janvier


Nous vous avions déjà dit il y a quelques semaines que DFSK commercialiserait le nouveau SERES 3 en Europe immédiatement. Après avoir lancé cette électrique en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas et en France, elles ont été les destinations choisies par le constructeur chinois pour tenter de séduire les clients.

Le SERES 3 est livré avec un moteur électrique qui développe 163 ch de puissance et un couple de 300 Nm, des données qui sont assez bonnes pour déplacer le corps d’un crossover de 4,39 mètres de longueur. La La batterie au lithium fer phosphate (LiFePO4) a une capacité de 52,56 kWh qui vous donne un Autonomie de 329 km selon le cycle WLTP.

Passer de 20 à 80% de la batterie prend 30 minutes tel que rapporté par la firme chinoise. Le chargeur embarqué de 11 kW est l’un des plus puissants du segment pour la charge en courant alternatif, tandis que pour la charge en courant continu, il peut atteindre 150 kW, un très bon chiffre.

Selon le marché, la SERES 3 arrivera en un ou deux niveaux de finition. Par exemple, l’importateur néerlandais a opté pour le plus complet qui inclut dans avertissement de sécurité précollision, airbags multiples, système de vision à 360 °, alerte de sortie de voie, freinage automatique en ville, régulateur de descente, régulateur de vitesse, etc.

Les autres éléments standard sont la climatisation automatique, l’ordinateur, les jantes en alliage, Feux arrière à DEL, système audio avec radio DAB et écran de 10,25 pouces, Apple CarPlay, Android Auto, capteurs de stationnement avant et arrière, revêtement en cuir, sièges électriques et toit panoramique double.

Les Instrumentation numérique configurable, sièges chauffants, chargeur mobile à induction, rétroviseurs rabattables à commande électrique, capteur de pluie, éclairage automatique, accès sans clé, démarrage par bouton-poussoir, siège arrière divisé, vitres teintées, etc.

Bien que l’équipement soit complet, il ne rompt pas les régimes en Europe, manquant les principaux phares à technologie LED, l’affichage tête haute ou les sièges ventilés, tous présents dans Des rivaux similaires comme le Kia e-Niro ou le Hyundai Kona EV. Le prix recommandé pour l’Espagne n’a pas encore été fixé mais les 100 premières unités arriveront en janvier et seront commercialisées par le groupe Invicta. En France, l’aide coûte 26 700 €, un prix très raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article similaire